La Dot Watch

12 Janvier 2020

CES 2020 : Dot Inc. veut connecter les malvoyants et déficients visuel

Dot Watch
© Dot Incorporation

Sentier d'expérimentations souvent foutraque, le CES de Las Vegas regorge malgré tout de pépites comme notre objet du jour : la Dot Watch

Conçue par Dot Incorporation, cette montre connectée a la particularité de ne pas disposer d'un écran tactile comme les autres smartwatches, mais d'une matrice où de petits points se lèvent et s'abaissent afin de former des informations en braille. Autrement dit : la Dot Watch est la première montre connectée à destination des aveugles et des malvoyants.

Un produit épuré, élégant et adaptatif
Le concept est d'apparence simple : en lieu et place d'un écran OLED ou d'une trotteuse, le cadran de la Dot Watch affiche deux séries de 18 points — les dots — , lesquels s'animent pour afficher les informations requises par son porteur.

Bien entendu capable de donner l'heure, cette montre connectée est aussi en mesure de retranscrire certaines notifications ou messages en braille, et d'avertir lors d'un appel entrant. Des applications spécifiques, regroupées au sein des « Dot Apps » permettent aussi de pratiquer la lecture du braille et de mesurer ses progrès via une série d'indicateurs intégrés.

Compatible iOS et Android via Bluetooth, la Dot Watch peut bien entendu être utilisée de façon indépendante — sans connexion à quelconque appareil. Elle couvrira alors uniquement des fonctionnalités de base.

Par défaut, la montre supporte le coréen, l'anglais, le chinois, vietnamien, allemand, espagnol, français, russe et l'arabe. Sa batterie de 400 mAh lui offrirait — selon le constructeur — jusqu'à 10 jours d'autonomie.

La Dot Watch n'a pas encore de date de sortie, mais elle sera commercialisée en France à 359 €.

Le Dot Mini : un appareil à tout faire adapté aux malvoyants
En plus de sa Dot Watch, Dot Incorporation s'est également rendu au CES les mains chargées de son Dot Mini : un substitut de Kindle, adapté aux aveugles et malvoyants.

Concrètement, il s'agit d'un appareil de la taille d'une petite tablette pouvant recevoir du contenu via carte SD, USB (micro ou Type-C) ou via Wi-Fi. On peut y brancher des écouteurs via un port jack 3,5 mm afin d'écouter du contenu audio, et une large bande de ces dots — l'équivalent braille d'un pixel, comme le traduit Ubergizmo. On peut également se servir du Dot Mini pour naviguer sur Internet, la tablette étant en mesure de traduire le contenu des sites en braille.

Versatile, cet appareil n'a toutefois pas encore de date de sortie, ni de prix.

Brevetée, la technologie de Dot Inc. est totalement paramétrable. L'entreprise se dit également ouverte à travailler avec des tiers afin de développer davantage son parc applicatif à destination des malvoyants. D'après l'OMS, plus de 285 millions d'êtres humains sont déficients visuels