Un peu d'histoire

Un jeune élève aveugle de 16 ans nommé Louis BRAILLE (1809-1852) construisit un véritable alphabet en points saillants (embossés) permettant de lire rapidement du bout des doigts, à l'aide d'un poinçon et d'une tablette.

Sur la base d'une forme de domino, il mit au point un système d'écriture en 6 points seulement, développés en 63 combinaisons différentes qui transcrivent de façon unique chaque lettre de l'alphabet français, chaque signe de ponctuation et chaque symbole.

La littérature, les mathématiques comme la musique sont devenues accessible aux personnes déficientes visuelles du monde entier, en lecture comme en écriture. Des bibliothèques de braille se sont constituées pour fournir des copies d'ouvrages classiques et contemporains.

Le braille peut s'écrire en version INTÉGRALE, c'est-à-dire lettre par lettre mais aussi en version ABRÉGÉE, sorte de sténographie qui permet la lecture et l'écriture rapides.

Il est possible d'apprendre le braille à tout âge. Retenir les différentes combinaisons de la cellule braille est rapide; en revanche exercer son sens du toucher selon le protocole requis demande patience et persévérance.

Et pour les grands curieux, voici un lien informatif sur le Code Braille Français Uniformisé(CBFU) pour la transcription des textes imprimés: http://www.avh.asso.fr/sites/default/files/cbfu_edition_internationale_1...

Bonne lecture!